Nantes-Japon

Rapprochements culturels franco-japonais à Nantes et dans sa région.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» LEA de Nantes besoin de conseils !
Jeu 13 Aoû 2015 - 6:53 par Jérémy

» Présentation des nouveaux membres.
Jeu 13 Aoû 2015 - 6:48 par Jérémy

» site d'apprentissage de la langue japonaise
Jeu 26 Mar 2015 - 11:42 par Jérémy

» ventes dictionnaires et flashcards
Mar 17 Mar 2015 - 20:36 par chiyosama

» Recherche Livres
Mar 17 Mar 2015 - 20:34 par chiyosama

» nouveau membre avec vrai katana japonais
Mar 3 Mar 2015 - 23:30 par maverik54510

» Questions sur le MAE japonais de Rennes
Mar 20 Jan 2015 - 15:26 par Jérémy

» Futons à Nantes ?
Sam 1 Nov 2014 - 19:13 par nikonantes

» Au Japon, on lit le caractère dans le sang !
Mar 14 Oct 2014 - 7:09 par Jérémy

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Mots-clés
nantes kanji JLPT katana origami japon japonais nihongokaiwakai mercredi photos cours Jeremy tanaka unique cuisine présentation restaurant travail emploi japonaise lieu nihongo Civilisation mixi manga contact
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Liens Facebook
Sites amis
Autres fora 44 et Ouest
Blogs
Gros forums nationaux
Mixi

Partagez | 
 

 Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérémy
Admin
avatar

Nombre de messages : 1722
Age : 34
Localisation : Kobe
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien   Mar 29 Juin 2010 - 4:17

osu!

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100628.OBS6291/un-criminel-de-guerre-japonais-au-c-ur-d-un-proces-parisien.html

Citation :
La fondation Sasakawa récoltait des fonds au cours de soirées à Paris. Une chercheuse française est accusée d'avoir dénoncé le passé de son fondateur.
Le passé de Ryoichi Sasakawa, accusé de crime de guerre au Japon en 1945, a été largement évoqué lundi 28 juin lors d'un procès devant le tribunal correctionnel de Paris, la fondation franco-japonaise Sasakawa accusant une chercheuse française de l'avoir diffamée.
La fondation reproche à Karoline Postel-Vinay, directrice de recherches au CERI (Sciences Po), d'avoir envoyé fin 2008 une pétition demandant au ministère des Affaires étrangères et à des personnalités de renoncer à participer à un colloque parrainé par cette fondation, rappelant le passé de "criminel de guerre de classe A" de Ryoichi Sasakawa et ses liens avec la pègre japonaise.
Après cette pétition, à laquelle était joint un mémorandum pour rappeler le passé de Ryoichi Sasakawa, le Quai d'Orsay et plusieurs participants s'étaient désengagés de ce colloque organisé fin 2008 pour célébrer les 150 ans de l'amitié franco-japonaise.
"En tant que citoyen japonais, je ne reconnais pas dans l'initiative de Mme Postel-Vinay l'image de M. Sasakawa au Japon", a dit le président de la fondation venu devant le tribunal.
"Un universitaire japonais m'a dit que le passé d'ancien criminel de guerre et d'homme lié à la pègre de M. Sasakawa est tellement connu au Japon qu'il a crû que ce procès était une blague", lui a répondu Karoline Postel-Vinay.

"Approximations et éléments mensongers"
Les faits et gestes de Ryoichi Sasakawa, décédé en 1995, ont été longuement débattus par les deux parties. Ryoichi Sasakawa "a été arrêté en 1945 par les forces américaines, suspecté de crime de guerre. Les Américains ont envisagé de le juger mais il ne l'a pas été et a été relâché", a dit l'avocat de la fondation, Me Philippe Metais.
L'avocat a reproché à la chercheuse de "manquer de sérieux" et d'accumuler des "approximations et éléments mensongers" dans son argumentation.
La défense de Karoline Postel-Vinay a de son côté avancé une note du général MacArthur, commandant des forces alliées au Japon, incluse dans le dossier d'accusation de Ryoichi Sasakawa.

Libéré en 1948
Le Japonais est décrit, dans cette note de 1947, comme "l'un des pires criminels en dehors de l'armée" et le général MacArthur recommande qu'il soit retenu en détention en attendant d'être jugé, a souligné Me Lorenzo Valentin.
Ryoichi Sasakawa fut finalement libéré en 1948, avec d'autres suspects de crimes de guerre, par les Américains soucieux de stabiliser le Japon face à la montée du communisme en Asie, a-t-il souligné.
La décision du tribunal sera rendue le 22 septembre.

(Nouvelobs.com avec AFP)


Jeremy

_________________
勉強第一
Moi j'aime bien les kAAANNNji
電子辞書はとても便利なものです。
orayoooo gozaimasu ikkai
http://keisetsunokoo.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keisetsunokoo.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien   Mar 29 Juin 2010 - 9:56

Un peut plus sur le personnage :

JAPAN : The Godfather-san Monday, Aug. 26, 1974 source : time.com

Back in 1964, former Japanese Premier Nobusuke Kishi needed a big favor: a guarantee that his brother Eisaku Sato would succeed ailing Hayato Ikeda as Premier. So Kishi paid a secret visit to a Tokyo businessman who obligingly made a few telephone calls to his friends. (lire la suite)


Dernière édition par aoitori le Mer 30 Juin 2010 - 0:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jérémy
Admin
avatar

Nombre de messages : 1722
Age : 34
Localisation : Kobe
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien   Mar 29 Juin 2010 - 10:45

osu!

Je connaissais la fondation Sasakawa de nom mais je savais pas que ce Sasakawa en question etait si... ambigu on va dire.

Jeremy

_________________
勉強第一
Moi j'aime bien les kAAANNNji
電子辞書はとても便利なものです。
orayoooo gozaimasu ikkai
http://keisetsunokoo.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keisetsunokoo.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien   Mar 29 Juin 2010 - 11:25

Oui le personnage est très intéressant.
Son histoire semble significative de la façon dont les américains auraient commis quelques "arrangements" avec certaines figures yakuza influentes pendant la guerre. Il y avait une émission radio très intéressante sur ce sujet, il y a quelques années, un numéro du magazine "2000 ans d'histoire" avec Patrice Gélinet sur France Inter.
Il est bien sûr possible que je me trompe complètement, mais il me semble que ce genre de milieu reste actuellement toujours très actif politiquement au Japon, au sein du Jimintou (mais pas que). Et a mon humble avis, j'aime à croire que si le Japon est si difficile a gouverner en ce moment (démissions, motion de censures et affaires) ils y sont sûrement pour quelque chose.

Pour en revenir au personnage, c'est vrais qu'il me fait plus l'impression d'un criminel de droit commun que d'un criminel de guerre. Après, qu'il soit complètement neuneu, et qu'il voue un culte au fascisme, c'est peut être plus une histoire de santé mentale et d'époque.



Le gars a écrit un bouquin [巢鴨日記] quand il était emprisonné à Sugamo qui est disponible en anglais et japonais chez Amazon.

Concernant la fondation, j'ai trouvé cet article intéressant :
(publié le : 17 décembre 2008 à 16h09 sur bakchich.info)
Citation :
Le 18 décembre, l’Ifri organise un colloque sur les relations franco japonaises. Sous le patronnage de la Fondation Sasakawa, du nom d’un ancien criminel de guerre et ami de Chirac !

Un des
think-tanks français les plus prestigieux, l’Ifri,qui nous avait habitués à plus de rigueur, organise à Paris, à partir du 18 décembre, un vaste colloque sur les relations franco japonaises. (...)

Etrange projet qui évoque quelques souvenirs lecteurs du livre sur l’incroyable histoire du compte japonais de Jacques Chirac. En effet, parmi les relations douteuses de Jacques Chirac au Japon, figurait justement feu
Ryoichi Sasakawa (voir le document ci dessous qui raconte la merveilleuse légende de ce grand humaniste).
(lire la suite)

Quelque chose m'intrigue :

Y'a t'il un rapport entre Ryōichi Sasakawa 笹川 良一 et Yōhei Sasakawa 笹川 陽平 ? Si oui quel est t'il?

[edit] Je viens de trouver :
Citation :
笹川 陽平(ささかわ ようへい、1939年1月8日 - )は笹川良一(日本船舶振興会初代会長)の三男で
Yōhei Sasakawa 笹川 陽平 est donc le troisième fils de Ryōichi Sasakawa 笹川 良一
voir wikipedia en japonais : https://secure.wikimedia.org/wikipedia/ja/wiki/%E7%AC%B9%E5%B7%9D%E9%99%BD%E5%B9%B3
[/edit]

Pourquoi les articles concernant la fondation Sasakawa mentionnent t'ils tous Ryōichi Sasakawa 笹川 良一 alors que sur le site de la fondation il est indiqué Yōhei Sasakawa 笹川 陽平 comme président de la fondation "Nippon"?
Voir : http://www.ffjs.org/index.php?section=ca

[edit]
Je viens de trouver :
C'est Ryōichi Sasakawa 笹川 良一 a créé la fondation la fondation "Nippon", et je pense que la fondation française doit être une filiale de Nipponzaidan
voir wikipedia en anglais : https://secure.wikimedia.org/wikipedia/en/wiki/Nippon_Foundation
[/edit]

Très bizarre cette histoire...
Je me demande s'il n'y a pas erreur sur la personne.
S'il y a une erreur de prénom, il me semble plus clair que la fondation se sente diffamée et je comprend mieux la phrase : "Un universitaire japonais m'a dit que le passé d'ancien criminel de guerre et d'homme lié à la pègre de M. Sasakawa est tellement connu au Japon qu'il a crû que ce procès était une blague".

[edit] Je viens de trouver :
Bah en fait toute cette histoire me semble un peut ridicule,
les actions humanitaires de Yōhei Sasakawa 笹川 陽平, et les méfaits de son père même s'il est exact que ce dernier fut le fondateur de la fondation. Est-ce que ca vaut le coup de mettre cette histoire de "crime de guerre" sur le tapis? Je ne le pense pas. J'ai volontairement mis "crime de guerre" entre guillemets car pour l'instant, je n'ai rien lu qui justifie raisonnablement l'emploi de ces mot pour qualifier les méfaits de Ryōichi Sasakawa 笹川 良一 comme je l'ai dit plus haut, c'est peut être plus un "profiteur de guerre", un criminel de droit commun et un provocateur ultra-nationaliste qu'un vrai criminel de guerre.
C'est possible que cela soit les raisons pour lesquelles les américains l'on laissé filer et qu'il n'a pas été condamné comme un criminel de classe A.
Surtout qu'en ce qui concerne le jugement des crimes de guerre dans un tribunal militaire, c'est la classe "B" qui est utilisée. Donc dans l'article du Nouvel Ops "[ ... ] rappelant le passé de "criminel de guerre de classe A" de Ryoichi Sasakawa [ ... ]" C'est donc complètement faux. Même sans parler de "crime de guerre" mais de "crime contre la paix" (classe A) je ne suis pas sur que ce type était un haut responsable de guerre.

Pour conclure, je pense qu'il est possible qu'il y ai des erreurs confusions ou incomplétudes dans l'article du Nouvel Ops.




Quelques références :
Pr. Monique Chemillier-Gendreau : La notion de crimes de guerre : contexte historique et politique, définition juridique et répression en droit international [pdf]
Court pénale internationale - Statut de Rome (entrée en vigueur: 01.07.2002) [pdf]
Wikipedia : Crimes de guerre
Wikipedia : Crimes de guerre du Japon Shōwa

[/edit]

Bon, bon, affaire a suivre alors
[edit] OU PAS ! [/edit]

Ah en fait je viens de trouver des infos qui complètent l'article du Nouvel Ops (après j'arrête promis) :
Banzaï sur Karoline Postel-Vinay
(L'annuel des idées) dimanche 30 mai
2010, par Emmanuel Lemieux
Citation :
La Fondation Franco-Japonaise Sasakawa, inspirée par un ancien criminel de guerre, traîne une spécialiste du Japon en justice pour "diffamation". Elle avait rappelé ce détail au Quai d’Orsay et fait capoter un
prestigieux colloque.
(lire la suite)

Vu ce que dit le commentaire d'Héloise, le 23 juin 2010, la fondation a l'air chatouilleuse sur le sujet de la seconde guerre mondiale. Ca me parait maintenant probable qu'ils fassent passer quelques idées politiques (discutables ou non discutables) dans leurs choix de mécénat et dans l' "accompagnement" des artistes.

Trouvé (peut être) un autre article sur media part :
Un criminel de guerre japonais au 150e anniversaire des relations franco-japonaises
18 Décembre 2008 Par Les invités de Mediapart
Citation :
Le 18 décembre se tient à Paris, à l’Ifri (Institut français des relations internationales), un colloque intitulé «150 ans après l’établissement des relations diplomatiques, vers un partenariat franco-japonais renouvelé». Le principal partenaire et financeur de cet événement, la Fondation franco-japonaise Sasakawa, porte le nom d'un criminel de guerre de rang A et d’une figure de l'extrême-droite japonaise, Sasakawa Ryôichi (1899-1995), expliquent Philippe Pelletier (université Lyon-2) et Karoline Postel-Vinay (Ceri, Sciences Po-Paris).
(lire la suite)

Conclusion près la lecture de cet article, mis a part le : "Inculpé et emprisonné comme criminel de guerre de rang A (le plus haut)" que je ne comprend toujours pas très bien :
J'ai l'impression que la Fondation Sasagawa serait une sorte d' "association japonaise" de façade genre Soka Gakai mais dans le style nationaliste des groupes uyoku dantai.
Cela me parrait très crédible compte tenu de la pauvre histoire de son fondateur.


Dernière édition par aoitori le Mer 30 Juin 2010 - 0:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jérémy
Admin
avatar

Nombre de messages : 1722
Age : 34
Localisation : Kobe
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien   Mer 30 Juin 2010 - 10:56

おす!

Waw, ca c est de la recherche!!

Bah avec tout ca je sais plus trop ou j en suis...

A lire a tete reposee!!

Jeremy

_________________
勉強第一
Moi j'aime bien les kAAANNNji
電子辞書はとても便利なものです。
orayoooo gozaimasu ikkai
http://keisetsunokoo.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keisetsunokoo.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien   Mer 30 Juin 2010 - 12:32

Jérémy a écrit:
Waw, ca c est de la recherche!!

Merci

Jérémy a écrit:
Bah avec tout ca je sais plus trop ou j en suis...
Oui, cette affaire complexe s'étend sur plusieurs niveaux :
Historique, politique, judiciaire et contient l'implication de nombreux acteurs qui ne sont pas forcement "les grands méchants de l'histoire" (sans jeu de mot) comme on pourrais le penser a priori.

Jérémy a écrit:
A lire a tete reposee!!

yep ! Carrément reposée, ouais !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un criminel de guerre japonais au cœur d'un procès parisien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu’au bout sur nos Messerschmitt, par Adolf Galland, General der Jagdflieger.
» La seconde guerre mondiale : du point de vue des japonais
» Navires japonais de la Seconde Guerre Mondiale
» La Guerre russo-japonaise
» Les films sur la guerre du Vietnam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nantes-Japon :: Izakaya-
Sauter vers: